Mes Fictions

Ton paradis sera mon enfer

sihenne

 

À trente ans, Sihane vit un amour pur et inconditionnel avec Henne. Alors qu’ils fêtent leurs dix ans de mariage et qu’ils s’apprêtent à passer un nouveau cap, Sihane apprend qu’elle est malade. Elle prend la décision de dissimuler cette nouvelle à son époux et met ainsi son couple en péril. Le secret pèse lourd sur leur relation et quand la vérité éclatera, c’est tout un monde qui s’écroulera.

Ton paradis sera mon enfer est une fiction de 12 chapitres, ce sera si je ne m’abuse une novella. L’idée est arrivée pendant que j’écrivais Nous étions destinés, je n’avais pas le temps de me consacrer à un gros projet alors, j’ai commencé à réfléchir sur ce que je pouvais faire avec cette idée de maladie. C’est comme ça que je me suis retrouvée avec 8 résumés de parties. Une fiction courte me tentait bien et puis ça m’a permis de ne pas saturer sur ZoAy. Hélas ! Malgré sa taille, je ne l’ai toujours pas terminée et j’ai honte, mais je n’y ai pas touché depuis un an. Il me reste 7 chapitres à écrire, j’espère la finir en 2020.

 

Dans cette fiction, nous découvrons un couple marié depuis une décennie. S’ils sont heureux et que leur amour est fort, les choses changent peu à peu. L’entourage du mari est néfaste et la femme s’éloigne préoccupée par sa santé qui semble n’avoir d’importance que pour son amie Julia. Lorsque le diagnostic tombe, Sihane cache tout à Henne, mais ce dernier découvre ce qu’il en est et leur monde bascule.

Dans « SiHenne », ce que je veux transmettre, c’est que la vie est trop courte pour laisser les broutilles se mettre au travers de notre chemin et qu’il y a vraiment pire. Le pire, le couple le vit, néanmoins, les protagonistes arrivent à trouver du bon dans toute la noirceur qui les engloutit. Sihane et Henne sont censés faire comprendre aux lecteurs que la vie, c’est maintenant, et qu’il ne faut pas attendre qu’il soit trop tard pour en profiter.

Articles·Mes Fictions

Nous étions destinés

zoay

Les ténèbres ne se trouvent pas seulement dans les endroits sombres. Elles s’insinuent, aussi, dans les esprits. Et il ne tient qu’à nous de laisser la lumière œuvrer, pour qu’enfin se révèle la réalité…

       Zorah, maman fraîchement divorcée, se sent prête à accueillir sa nouvelle vie et se libère de son ex-mari dans les bras d’un inconnu. Elle pensait ne plus jamais le croiser, pourtant quelques mois plus tard, c’est bien lui qui fait irruption dans l’enceinte de son café, en demandant à la voir.

       Joyeuses retrouvailles ? Rien n’est moins sûr. En revanche, leurs vies vont changer du tout au tout.

« Nous étions destinés » est une romance en deux tomes. Elle met en scène une maman solo qui prend la vie comme elle vient, ainsi qu’un homme trahi par l’amour…

Voici ce que je souhaitais partager à travers cette fiction.⁣
La vie est dure, elle nous blesse, elle nous rend heureux, parfois elle est stable, puis sans prévenir elle reprend tout. Elle nous fauche, on se retrouve à terre, on se reconstruit pour devoir tout refaire. On passe notre temps à courir après le bonheur, et les épreuves que nous subissons nous font prendre conscience qu’il se trouve dans les choses les plus anodines du quotidien.⁣
La vie, aussi garce soit-elle, mérite d’être vécue, d’être aimé et à travers l’histoire de Zorah et Aydan, c’est ce que je veux montrer. ⁣
Quand j’apposerai le mot FIN à Nous étions destinés, j’espère que ce fond sera perçu, et si ce n’est pas le cas… C’est que je me serais ratée en beauté xD ⁣

Présentation de Zorah :

À 28 ans, Zorah est divorcée et maman d’une petite fille de 8 ans qui répond au prénom de Malia. ⁣
Passionnée de littérature, elle réalise son rêve en ouvrant un coffeebook, le Marah’s Coffeebooks, avec Marvin, son associé et ami. ⁣

Le soir où son divorce est définitivement prononcé, elle décide de trinquer à sa nouvelle vie dans son bar favori. Séparée, mais pas totalement libre, elle rencontre un homme qui réveille en elle des choses qu’elle pensait éteintes. Une nuit, un homme, c’est qu’il aura suffi pour qu’elle soit marquée à un tournant décisif de sa vie et qu’elle la voie différemment.⁣

Côté caractère, Zorah est plutôt calme et agréable, cependant elle ne se laisse pas marcher dessus, indépendante et libre, personne ne lui dit ce qu’elle doit faire. Elle ne fait pas non plus dans la demi-mesure. Avec elle, c’est soit blanc, soit noir. Zorah peut être aussi douce qu’impétueuse même si elle a un certain contrôle d’elle-même. ⁣

C’est un personnage aimant et bienveillant, que vous découvrirez rempli de tendresse pour sa fille. En effet, Zorah et Malia sont très proches, leur relation est pleine d’amour, de complicité, de confidences, elles se connaissent par cœur et se respectent. Pour l’une comme pour l’autre, la famille compte beaucoup et ça se ressent.⁣

Présentation d’Aydan :

À l’aube de ses 30 ans, cet homme a vu la vie qu’il voulait se construire s’effondrer. ⁣

Le sport étant pour lui une échappatoire c’est tout naturellement qu’il a ouvert sa propre salle « For The Ragnarok »⁣

Alors qu’il faisait tout pour offrir une belle vie à la femme qu’il aimait et à la rendre heureuse, Aydan subit une des pires trahisons. Malgré le soutien de ses proches, il a besoin de faire le vide… ⁣
Au niveau du caractère, il est le jour et la nuit. Au premier abord, Aydan peut se montrer froid, méfiant et pas agréable pour deux sous. C’est un homme impulsif, qui peut faire preuve de violence, quand il est face à certaines situations. À côté de ça lorsqu’il se laisse approcher, ou qu’il va vers les gens, on découvre en lui un homme plutôt sympathique, attentionné, droit, protecteur et parfois peu sûr de lui.⁣

C’est un personnage au passé difficile qui ne se rend pas compte de son importance et qui sous-estime souvent l’amour que les gens lui portent. Pourtant, il est loin d’être un connard (même si ça lui arrive^^). Il a vécu ce qu’il a vécu et tente tant bien que mal d’aller de l’avant. ⁣

J’en ai fini avec la présentation pavé de ma fiction ^^

Si vous vous lancez dans la lecture de « Nous étions destinés » aka « ZoAy », je vous souhaite une belle découverte et vous demande pardon pour les fautes puisque qu’il s’agit d’un premier jet.