Articles·Chroniques

Cobra, tome 2 : Les profondeurs de mon âme Caroline Lor

Autrice : Caroline Lor | Édition: Elsie | Genre : Fantastique | Pages : 447 | Prix Numérique: 5,99 €

Méjaï n’est plus elle-même et doit lutter contre le mal. Jarod, face aux êtres fantastiques, parviendra-t-il à sauver sa bien-aimée ?

Essoufflement.
Aujourd’hui, le retour de son côté obscur n’est plus un mythe ni un songe. Ancrée au plus profond de son âme, elle tente tout pour effacer son hôte et reprendre sa place. Sa chaleur n’a plus le pouvoir de la réchauffer, restant coincée dans un état second où elle n’est plus elle-même.
Torpeur, isolation, l’esprit engourdi.
Ses forces sont-elles assez puissantes pour lutter contre ce mal à l’état pur ?

Jarod, coincé entre ses certitudes et son amour, choisit de défier toutes les règles établies des deux mondes. Sans aucune assurance, il descend là d’où aucun humain n’est jamais ressorti. Malgré la dangerosité que représente sa bien- aimée, sa motivation demeure intacte et aussi digne qu’un brave chevalier des temps modernes. Il veut y croire de toutes ses forces, mais quand les êtres fantastiques finissent par mener la danse, tout, absolument tout, peut basculer.

Puissance zéro.

Dans ce deuxième opus, nous retrouvons Méjaï totalement différente. Aux griffes du DMS qui en a après elle et en proie à ses propres démons. Alors qu’elle doit lutter contre elle-même, les faiblesses qui l’assaillent la poussent à se résigner, mais c’est sans compter sur Jarod qui remue Terre et Profondeurs pour tenter de la sauver des dirigeants néfastes du DMS. Cette première bataille passée, rien ne sera plus pareil pour Méjaï, elle doit apprendre à vivre avec le mal qui la ronge et qui fait d’elle une tout autre personne. Affectée dans un autre institut avec sa sœur, elle se voit contrainte de laisser derrière elle son amour et ses amis. Sur place, son nouveau coéquipier lui réserve un accueil des plus désagréables, heureusement, Méjaï n’est pas du genre à se laisser faire…

Parlons un peu des personnages.

Je commence une nouvelle fois par Méjaï. Nous l’avions découverte forte et tête brûlée dans le premier tome. Ici, elle est un amas de questions, les événements qui ont eu lieu précédemment font qu’elle doit se reconstruire, oublier qui elle était et pourtant rien n’est simple. Elle doit faire ses adieux à une part d’elle au risque de laisser place à ses démons intérieurs. Si dans le premier tome, je la trouvais très humaine malgré ses conditions vampiriques, dans ce nouvel opus, elle m’a davantage touchée. Méjaï a le cœur sur la main et j’aime vraiment qui elle est, j’aime son sale caractère comme sa bonté, et j’ai pris beaucoup de plaisir à la retrouver.

Jarod… Il m’intrigue toujours autant. Cet homme est très mystérieux et déstabilisant parfois. Je ne doute pas de son amour pour Méjaï, ses actions prouvent que ce qu’il ressent pour elle est sincère, néanmoins j’ai du mal à le cerner et ses cachoteries lui font défaut. Elles ne me permettent pas de m’attacher à lui et de l’apprécier comme il le faut.

Chélie, la sœur de Méjaï se révèle dans ce tome. La jeune adolescente découvre ses capacités et les développe au sein du nouvel institut. Elle est douée et je me demande ce que l’autrice compte faire d’elle. Chélie est un amour, elle est la force de Méjaï, son soutien, son pilier, sans elle notre héroïne n’aurait pas tenu le coup longtemps. J’avais beaucoup d’estime pour la fillette, j’en ai plus encore pour l’adolescente qu’elle est devenue.

Max, ah Max ! Nouveau personnage, nouvelle rencontre. Il est le coéquipier de Méjaï. Désagréables à souhait au premier abord, lui et la jeune femme deviennent, au fil des pages, complémentaires. J’ai adoré ce personnage. Il est d’ailleurs mon coup de cœur de ce tome 2. J’aime son caractère, en effet derrière l’homme peu amène, se cache un être blessé et tourmenté qui sait être agréable et loyal. Max, ce loup aux yeux verts étincelants a fait chavirer mon petit cœur et sa façon d’être avec Méjaï me l’a rendu plus incroyable encore. Je suis plus que ravi d’avoir fait sa connaissance et il me tarde de le retrouver !

Parlons un peu du roman dans sa globalité, maintenant.

Si j’avais beaucoup aimé le premier tome, j’ai une large préférence pour celui-ci. Dans cet opus, Caroline Lor reprend l’histoire où elle l’a laissée et je découpe clairement ce roman en deux parties qui ont su, l’une comme l’autre, me tenir en haleine.

En effet, dans la première nous suivons Méjaï et Jarod chacun de leur côté. Pendant que la première mène une lutte acharnée contre elle-même sur Terre, l’autrice nous fait plonger en parallèle dans Les Profondeurs aux côtés de Jarod. Commence alors la quête du jeune homme pour sauver la femme qu’il aime. J’ai pris grand plaisir à découvrir ce nouveau monde peuplé de créatures légendaires. Le voir, lui simple humain, au sein de tous ses êtres fantastiques était intéressant d’autant qu’il n’a pas hésité à tenir tête quand il le fallait.

Dans la seconde partie, c’est Méjaï et Max que nous suivons. Tous deux ont le même ennemi en commun, nous les voyons donc s’apprivoiser, se battre ensemble dans un seul but : retrouver celle qui a détruit leurs vies. Bien que beaucoup d’informations restent dissimulées entre eux, ils veillent l’un sur l’autre quoiqu’il arrive. De plus, les moments taquins entre eux apportent une certaine légèreté au récit comme à leur relation ce qui m’a personnellement permit de m’attacher au duo dans son ensemble. J’ai adoré les voir agir ensemble. J’ai adoré les découvrir lors de leurs missions, mais aussi en dehors. Je trouve que Max et Méjaï sont une évidence.

Pour ce qui est de la plume de l’autrice, comme pour le premier tome, le vocabulaire reste simple et varié. Quant aux descriptions de Caroline, elles permettent à nouveau de nous immerger dans l’histoire. Je pense notamment aux moments où Méjaï utilise ses capacités de mutante. J’ai visualisé les scènes et imaginé cette femme de feu avec beaucoup de facilité. J’ai visité Les Profondeurs et rencontré Max sous sa forme lupine de la même façon, tout s’est joué rapidement et simplement dans mon esprit. J’aime beaucoup la manière dont Caroline nous transporte dans son monde.

Concernant, l’intrigue, je valide ce que j’avais dit lors de ma chronique précédente. Elle est bien ficelée et l’autrice sait assurément où elle nous mène. Il me tarde d’ailleurs de lire le tome 3 surtout que la fin de celui-ci donne envie de plus. Infiniment plus. J’ai hâte de découvrir une certaine réaction et je me pose une grosse question à propos de Max et je suis quasiment sûre que son rôle sera plus important dans la suite de Cobra… Enfin, je l’espère, en tout cas.

Je vous conseille de foncer lire le début de cette saga, si vous aimez le fantastique et la fantasy, vous ne serez pas déçus.

Un commentaire sur “Cobra, tome 2 : Les profondeurs de mon âme Caroline Lor

  1. Ta chronique elle est détaillée. Parfaite , tes ma petite chroniqueuse favoris.
    Je m’attendais à avoir plus des points négatif. Du coup je agréablement surprise. Jarod y change pas et encore moins dans le tome qui suis 🤣🤣.
    Mais je suis contente. très contente. Tu m’as mis des paillettes dans les yeux , Merci !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s