Articles·Chroniques

Kalliopée, tome 2 : Le tribut d’une épouse Koko Nhan

Autrice : Koko Nhan | Édition: Cherry Publishing | Genre : Romance Fantasy | Pages : 414 | Prix Numérique: 4.99€ Broché: 17,99€

 

Tout d’abord, je remercie Koko Nhan pour le service presse, ainsi que pour la confiance qu’elle m’accorde.

Je vais tenter de donner un avis clair, mais la vérité c’est que je n’ai pas les mots et que cette chronique ne reflétera jamais assez bien mon ressenti.

 

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons Kalliopée et Karel, désormais unis par le mariage, nous les voyons commencer leur vie de couple, mais pas que… (résumé plus que bref, j’en conviens. J’ai trop peur de vous en dire plus et de spoiler lol).

Kalliopée m’a à nouveau époustouflée, j’aime vraiment tout ce qu’elle incarne. Possédant un sacré caractère, elle ne mâche pas ses mots et n’hésite pas à défendre ses convictions au mieux qu’elle le peut. C’est également un personnage doux, compréhensif, tendre, aimant, curieux, intrépide, battant et loyal. Kalliopée est juste, mais son besoin de justice la pousse parfois à commettre des erreurs qu’elle finit par regretter amèrement. C’est tout ça qui fait d’elle une héroïne comme je les adore, par sa façon d’être, elle a frappé comme un coup de massue en plein dans ma poitrine et je ne peux indéniablement pas rester indifférente à cette femme qui en a bien plus dans le pantalon que la plupart des hommes qui l’entoure. J’apprécie son courage et sa bravoure. Bien que nos univers sont différents, je trouve qu’il est tout à fait possible de s’identifier à elle parce que ses valeurs sont réelles. Vous l’aurez sans doute compris, mon coup de cœur lui est destiné.

Quant à Karel, je l’aime, vraiment, mais il n’est pas un homme facile à suivre. J’apprécie son fort caractère, qui au fil des pages apparaît différemment, ainsi que tous les moments où il s’ouvre et se dévoile, cela dit, il m’a pas mal déçue. Après un certain passage, toutes ses actions envers sa femme, ainsi que son inquiétude permanente pour elle m’ont souvent laissé un goût amer. Pourtant son amour pour Kalliopée est palpable, il est sincère, ça se ressent et je ne peux pas prétendre le contraire, mais voilà… Pour tout vous dire, je trouve qu’il ne mérite pas Kalliopée, et en même temps, elle est parfaite pour lui parce que je suis persuadée qu’elle le libèrera de tout son passé. À mes yeux, Karel représente un oxymore à lui seul. Je ne peins pas un très beau tableau de lui, mais je vous assure que je l’apprécie. Bien des fois, il a su faire battre mon cœur à la chamade, j’ai simplement été déçue et j’ai du mal à passer au-dessus. (Genre, j’en parle comme si le mec m’avait blessé, moi XD)

 

Passons au roman dans sa globalité.

Koko Nhan m’a plongée dans un univers relativement sombre où règnent mensonge, suspicion, complot, trahison, amour, vengeance et barbarie. Tout ceci a provoqué chez moi un vacarme d’émotion. Le cœur qui s’emballe, le ventre qui se tord, la colère qui gronde et les yeux pleins de larmes, voilà ce que j’ai vécu du début à la fin de ma lecture. Je n’exagère pas, je suis du genre à m’immerger à 100 % les romans qui m’entrainent et tout le monde sait que je suis une pire guimauve. De plus, l’autrice transmet les sentiments et les ressentis de ses protagonistes à la perfection. Si bien que me glisser dans la peau de l’héroïne m’a été très douloureux. Ce deuxième tome m’a beaucoup plus remué que le premier et je ne parle même pas de ce cliffhanger qui fou sur lequel Koko Nhan nous laisse…

 

Conclusion.

J’ai adoré me perdre et vivre cette histoire qu’importe ce que j’ai pu chialer en cours de route. J’ai pris plaisir à m’attacher davantage à Kalliopée, mais aussi à découvrir ce qui ronge Karel. J’ai apprécié les personnages secondaires qui sont très importants et qui m’ont parfois étonnée. Je pense notamment à Jonah. « Ne compte pas sur moi pour rester à tes côtés si ça devait aller aussi loin, m’achève-t-il. Tu seras seul. Je la protégerai ».

Même si mon petit cœur tout mou s’est fait malmener, j’ai pris un plaisir puissant à dévorer chaque rebondissement et chaque révélation du récit.

Des coups de cœur j’en ai à la pelle, mais certains se révèlent si fort qu’il me faut du temps pour sortir de l’histoire. Après lecture de ce deuxième tome, je peux d’ores et déjà affirmer que cette trilogie va me chambouler à ce point là. Vous l’aurez donc compris, mais juste au cas où, je précise, les deux premiers tomes de Kalliopée sont de véritables coups de cœur et il va de soi que je vous les recommande.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s